La France avec les yeux du futur
Archives

Déclaration de Jacques Cheminade sur l’après-premier tour de l’élection présidentielle

lundi 23 avril 2012

Partagez l'article

Paris, le 23 avril 2012 – Le résultat de l’élection présidentielle correspond, hélas, à ce qu’on pouvait en attendre. Le second tour se déroulera entre François Hollande et Nicolas Sarkozy, sans suspense. François Hollande, sauf accord tacite entre Nicolas Sarkozy, certains éléments du Front National et de pseudo-centristes, l’emportera au second tour. Il n’est cependant pas pour l’instant préparé à faire face à l’offensive que la City et Wall Street lanceront contre la France, car sa propension à la synthèse lui fait sous-estimer la réaction de l’oligarchie financière.

Dans ces conditions, dès le 7 mai, ou bien François Hollande donnera des signes de résistance au monde de la finance et subira une offensive en règle à laquelle il se sera mal préparé. C’est pourquoi il faudra alors le soutenir en se mettant en France, en Europe et dans le monde, à l’avant-garde de cette résistance et en élargissant le combat. Ou bien il cédera, à l’image de François Mitterrand, et s’efforcera de procéder à une purge sociale plus ou moins bien tempérée. Il faudra alors dénoncer sa soumission et s’y opposer sans complaisance.

Pour ma part, j’ai subi pendant cette campagne une politique d’exclusion dont ma mise à l’index par Le Monde a été le cas extrême, ou de diffamation, dont le programme du 21 mars sur La Chaîne Parlementaire a été l’exemple navrant et révélateur.

Les voix que j’ai obtenues sont donc des voix de militants déterminés qui ont pris au sérieux mon projet en surmontant l’image trouble qu’on a tenté d’en propager.

C’est avec ces électeurs-militants que nous présenterons 100 candidats aux législatives, qui montreront dans la tempête qu’ils savent aussi bien que moi défendre nos idées.

Mes pensées vont aux 585 maires qui ont présenté ma candidature, aux militants de Solidarité & Progrès qui se sont battus de tout cœur et à tous ceux que j’ai rencontrés dans mes interventions de rue. Elles vont aussi à ceux de Petroplus, de Schindler, des Fonderies du Poitou, d’Erhel Hydris, des laboratoires Fournier, de PSA-Aulnay et de Florange-Mittal, dont l’outil de travail se trouve immédiatement menacé de saccage par le système financier dans lequel on vit.

Ma détermination, elle, va à soutenir nos 100 candidates et candidats, qui seront les points de référence dans la tempête qui vient et montreront le chemin à suivre pour en sortir.

Jacques Cheminade

...suivez Jacques Cheminade sur les réseaux sociaux :

Prenez contact !