La France avec les yeux du futur
Archives

Europe1 sur le cri d’alarme de Cheminade sur l’Afrique

vendredi 7 avril

Partagez l'article

Ce matin, vendredi 7 avril 2017, la chronique Le vrai-faux de l’info, la chronique de la matinale d’Europe 1, a fait le point sur la mise en garde lancée par Jacques Cheminade.


Le cri d'alarme de Jacques Cheminade sur l'Afrique par Europe1fr

Texte sur le site d’Europe1 :

Le candidat à l’élection présidentielle promet un plan de développement de l’eau en l’Afrique. Le Vrai Faux de l’Info, avec vous Géraldine Woessner, et le cri d’alarme de Jacques Cheminade. Le candidat de Solidarité et Progrès déplore que des sujets essentiels soient passés sous silence dans cette présidentielle, lui promet pour l’Afrique un plan de développement gigantesque.

On meurt de soif, au Kenya, en Somalie, au Yemen. C’est vrai ou c’est faux ?

C’est vrai, Thomas. Une sécheresse terrible sévit dans la corne de l’Afrique, l’ONU récemment a lancé un cri d’alarme : 20 millions de personnes sont menacées de famine, et ce n’est pas de l’alarmisme. La famine est déjà déclarée dans deux provinces du Sud Soudan. En Somalie, 450 000 personnes ont déjà fui, en 4 mois, les régions desséchées. Et au Kenya on meurt dans des bagarres autour des maigres ressources, un troupeau de bétail, un pâturage dans toute la région ces 20 millions de personnes n’ont quasiment plus rien. La sécheresse, n,est pas seule en cause, il y a les conflits aussi, au Yémen, au Nigéria, ou sévit Boko Haram : l’aide ne peut pas arriver dans ces pays en guerre, et ce qui est frappant c’est qu’on en parle à peine : Donald Trump aux États-Unis, veut sabrer ses aides internationales, l’Europe est occupée par ses crises, or l’ONU n’a dans ses caisses que 10% de l’aide dont elle aurait besoin.

Et pourtant, Géraldine, c’est un drame qui NOUS concerne, directement.

Évidemment. Il y a la question du réchauffement climatique, qui est clairement en cause, mais ce n’est pas la seule. L’eau est une question de sécurité : car cette famine aujourd’hui, ce sont les réfugiés de demain. Les premiers demandeurs d’Asile en France, viennent déjà du Soudan. On parle de la Syrie ? Les réfugiés Syriens, ils sont au Liban, qui n’a plus d’État, en Jordanie, un million et demi de réfugiés. Or vous savez comment la ville d’Amman est alimentée en eau ? Elle est pompée dans une nappe qui est a cheval entre l’Arabie Saoudite et la Jordanie, acheminée sur 325 km jusqu’à la capitale, ça coûte extrêmement cher, et que va-t-il se passer quand la nappe sera vide, on sait le pas. Or, rappelle spécialiste des questions sécuritaires liées aux ressources en eau Franck Galland, l’échéance est relativement courte, 30 à 50 ans. L’Afrique du Nord est soumise à une énorme pression démographique, mais ne dispose que de 0,1% des ressources en eau non renouvelables de la planète, cela pourrait être un sujet important de cette présidentielle.


...suivez Jacques Cheminade sur les réseaux sociaux :

Prenez contact !