La France avec les yeux du futur

Trump ou Biden, notre mission

mercredi 4 novembre

Partagez l'article

Paris, le 4 novembre 2020 — Déclaration de Jacques Cheminade, Président de Solidarité & Progrès

Les résultats qui me parviennent de l’élection présidentielle américaine indiquent la victoire de Donald Trump. En effet, les résultats lui sont favorables dans les Etats décisifs.
Trois conclusions immédiates sont à en tirer :
- les sondages effectués aux Etats-Unis et l’opinion des médias étaient pratiquement tous biaisés en faveur de Joe Biden ;
- les médias français ont pratiquement tous reflété les préjugés de l’oligarchie anglo-américaine ;
- l’occupation financière et culturelle de la France, que je dénonce depuis longtemps, se trouve ainsi malheureusement confirmée.

En ce qui concerne l’avenir, notre bataille se déroulera sur les principaux fronts suivants :

  • pour une rencontre au sommet entre les cinq pays membres du Conseil de sécurité des Nations unies, ainsi que l’a proposée Vladimir Poutine, afin de définir les cadres d’une stabilité stratégique internationale et d’un développement économique mutuel. Il y a urgence, car c’est une question de paix ou de guerre ;
  • pour l’adoption, dans ce contexte, des principes politiques fondamentaux définis par Lyndon LaRouche : un nouvel ordre financier et monétaire international au service du bien commun et du progrès économique, rompant avec la mondialisation financière, qui est un ordre mafieux, en établissant pour cela une plateforme commune basée sur le développement des technologies les plus avancées. Il s’agit d’appliquer, sous la forme du XXIe siècle, la politique de détente, d’entente et de coopération voulue par Charles de Gaulle ;
  • pour que la France joue, dans cette perspective, un rôle de médiateur, de catalyseur et d’inspirateur ;
  • pour une politique, au sein de notre pays, qui lui redonne sa crédibilité en rompant avec l’occupation financière et culturelle par l’oligarchie anglo-américaine, et en revenant à un engagement de justice sociale et de service public dans une économie dirigée. Il s’agit de la mise en commun de nos ressources, rompant avec cette oligarchie des portes tournantes public/privé qui est au service de la mondialisation financière.

L’idéologie et la politique de l’Empire britannique, aujourd’hui sous sa forme anglo-américaine, ont toujours été les ennemis de notre Etat-nation républicain. L’idéologue américain Michael Ledeen promouvait l’idée d’un « fascisme universel ». Il est devant nous. Mener une politique positive pour mettre fin à sa loi est la priorité absolue de l’époque, par delà les bureaucraties et les technocraties d’une Europe pervertie et de notre pays occupé. L’élection de Donald Trump peut être une occasion de nous libérer. Saisissons-la en imposant nos principes à l’échelle de la France et du monde.


...suivez Jacques Cheminade sur les réseaux sociaux :

Prenez contact !