La France avec les yeux du futur

Jacques Cheminade : « J’aime la France »

mardi 1er juin

Partagez l'article

Allocution de Jacques Cheminade, prononcée le 29 mai 2021 à l’occasion de l’anniversaire du NON au référendum de 2005 lors de la Fête de la Démocratie réunissant les signataires de la pétition pour un référendum sur notre appartenance à l’Union européenne.

J’aime la France. J’aime qu’elle ait été grande. Nous nous battons pour qu’elle le soit encore davantage.

Référendum, élection présidentielle – armes non seulement contre ce qui est inadmissible, contre le ruissellement vers le haut, mais pour le bien commun et les générations à naître.

La France n’est pas l’excroissance d’une Union européenne saisie par la finance réinitialisée. Oui, nous devons sortir du train fou de l’OTAN, de l’Union européenne et de l’euro.

Mais, bien plus, la bataille que nous menons doit nous unir pour forger un destin. L’espoir de cette union, personne n’a le droit de le briser, cet espoir que dans une France libre et protégée – mais non retranchée derrière une nouvelle ligne Maginot – que dans une France libre et protégée, puissent vivre ensemble – et mieux – humanistes, chrétiens, juifs, musulmans, et tous ceux de toutes religions et de toutes cultures, pourvu qu’ils apportent le meilleur d’eux-mêmes à la République.

Grâce à la possibilité retrouvée d’une vraie Banque nationale, d’un système souverain de crédit public et d’un plan, qui en sont les moyens nécessaires pour en finir avec le féodalisme financier.

Vive la France libre doublement exemplaire,
exemplaire pour les Françaises et la Française,
exemplaire pour la cause de l’Humanité.


...suivez Jacques Cheminade sur les réseaux sociaux :

Prenez contact !